En gros, les résultats de Chambéry ne sont que peu différents des résultats nationaux : l'UMP fait 28,3 %, le PS 16,7 %, le Modem 8,1 %, le PC-PG 5,7 %. Seule véritable différence : le score des Verts. Dans une ville, où ils font habituellement un bon score, les Verts amplifient très sensiblement leur score national, obtenant 22,3 % des voix à Chambéry, ce qui leur permet de distancer largement le PS.

Pour ce qui est du NPA, nous obtenons 647 voix, soit 4,85 % des voix, et nous avons le plaisir de devancer d'une voix le FHaine. C'est un score qui est bien supérieur à ce que les listes LO-LCR avaient obtenu en 2004, puisqu'elles n'avaient recueilli à Chambéry que 344 voix, soit 2,7 %. Alors que LO a de son côté obtenu 84 voix (soit 0,67 %), le score du NPA montre qu'il dispose désormais d'un électorat qui dépasse largement celui qu'avait trouvé la LCR.

Ce score est satisfaisant si on le situe dans le contexte peu favorable pour nous des élections européennes, qui sont marquées par une abstention particulièrement forte de la jeunesse et des classes populaires, autrement dit de l'essentiel de notre électorat. C'est par exemple ainsi que nous faisons notre plus mauvais score dans le bureau de l'Hôtel de Ville (2,4 %), où la participation atteint 46,6, % et que nous faisons notre meilleur score (9 % ) dans le premier bureau du Centre Socio-Culturel de Chambéry-le-Haut, où la participation n'est toutefois que 19,8 %.