Une nouvelle année, les directions des grandes confédérations syndicales rechignent à mettre en place une riposte d'envergure, puisqu'il a fallu attendre le jeudi 27 mai pour avoir notre première journée de grève, avec dans le département une manif centrale à Chambéry (14h30, à la Sasson). Comme les confédérations ne sont visiblement pas disposées à organiser le grand mouvement de grève reconductible qui serait nécessaire pour faire caner le gouvernement, de plus en plus de travailleurs recherchent de nouveaux cadres d'action, utilisant le plus souvent pour cela l'appel lancé par la fondation Copernic et ATTAC.

En Savoie, c'est sur cette base que se sont constitués deux collectifs, à Albertville et à Chambéry. Ils regroupent des travailleurs et des citoyens et sont soutenus par les principales organisations syndicales, politiques et associatives de la gauche ( CGT, SUD-Solidaires, FSU, UNEF, NPA, PCF, MJCF, PG, Alternatifs, FASE, Verts, ATTAC...). A Chambéry, ce collectif, ouverts à toutes et à tous, se réunit tous les mercredi à 18h, à la salle du rez-de-chaussée de la maison des syndicats. Il a lancé un appel savoyard contre la casse des retraites, que l'on peut signer et diffuser autour de soi, et organise une réunion publique ce jeudi 27 mai à 10h, à l'espace Pierre Cot.