Lors du conseil municipal du 26 janvier prochain, la municipalité proposera une délibération pour accorder 5000 euros d'aide humanitaire aux "population civile du territoire de Gaza". Nous voterons ce texte, tout en jugeant la délibération très insuffisante puisqu'elle s'abstient de prendre parti et évite même de prononcer les termes d'Israël ou de peuple palestinien. Si le peuple palestinien a aujourd'hui besoin d'aide humanitaire, il a surtout besoin d'un soutien politique pour que son droit légitime à vivre librement dans un Etat souverain soit reconnu. Aussi nous avons décidé d'améliorer la délibération, en proposant cet amendement, afin de condamner les crimes de guerre de l'armée israélienne et de soutenir les droits légitimes du peuple palestinien à disposer d'un Etat pleinement indépendant dans l'ensemble des territoires occupés par Israël depuis plus de 40 ans.