Parce que seul un mouvement populaire de solidarité internationale peut parvenir à mettre fin aux massacres commis à Gaza par l'Etat israélien, parce que seules de grandes manifestations peuvent contraindre nos gouvernements à se bouger les fesses et à sanctionner la politique criminelle d'Israël, il faut continuer et amplifier les manifestations contre l'agression militaire israélienne contre le peuple palestinien. Rendez-vous donc ce vendredi 2 janvier à 17h30, à la place Saint-Léger.