Chambéry 100% À Gauche - Laurent Ripart, conseiller municipal

En mars 2008, la liste Chambéry 100 % à gauche obtenait 5,79 % des voix et un élu au conseil municipal. Comme nous avons appris qu'il ne faut avoir aucune confiance dans les élus et qu'il est nécessaire de les placer sous la surveillance de la population, notre élu a décidé de tenir ce blog, afin de rendre publiquement compte de son activité et que vous puissiez la commenter.

Laurent Ripart, conseiller municipal 100 % à gauche
Laurent Ripart
Les candidats de la liste Chambéry 100% à gauche
Photo de groupe

samedi 12 octobre 2013

Visite présidentielle : avec Flamby, c'est encore pire qu'avec Sarkozy !

Flamby à Chambéry
A Chambéry, les visites présidentielles se suivent et se ressemblent. Après Sarkozy en 2010, la visite d'Hollande n'aura en rien innové, puisqu'elle se sera de nouveau caractérisée par un déploiement de force tout à fait hallucinant : pas moins de 5 compagnies de CRS, des gendarmes mobiles et toute la flicaille de Chambéry avaient été déployés autour du Phare, survolé par un ballet d'hélicos, ce qui montre que malgré la crise les puissants savent trouver les moyens de leur politique. Avec fanfare et tout le tralala, Hollande a pu arriver vers 11h, après que tous les alentours avaient été radicalement nettoyés, puisque la police aura frappé encore plus fort que ne le faisait Sarkozy, afin que la presse ne puisse disposer d'aucune image montrant la moindre opposition.

Alors que la préfecture avait autorisé une manifestation syndicale entre le centre de tri postal et le rond-point du Phare, la police a ainsi employé tous les moyens pour empêcher qu'elle puisse se tenir. Des manifestants qui se rendaient au rassemblement ont été interpellés, certains ont vu leur drapeaux confisqués ou ont été contraints à faire demi-tour et les militants de la LDH, qui s'étaient donnés un rendez-vous intermédiaire, ont tout simplement été empêchés de se rendre sur les lieux du rassemblement. Le rassemblement s'est trouvé de plus encerclé par les CRS qui ont interdit tout défilé, contrairement à ce qui avait été pourtant convenu avec la préfecture.

Non content de s'asseoir ainsi sur le droit de manifester, la police a multiplié les provocations. Après avoir interpellé une quinzaine de réacs cathos de la "manif pour tous", elle n'a trouvé d'autre idée que de les accompagner jusque sur les lieux du rassemblement syndical, provoquant ainsi un début d'échauffourée. Puis, trouvant que le rassemblement faisait encore trop de bruit, la préfecture socialiste a envoyé, juste avant l'arrivée d'Hollande, les CRS encercler le fourgon de la CGT, pendant que la police entrait dedans pour arracher tous les fils de la sono, afin de la rendre inutilisable. Force aura été de le constater : en matière de liberté publique et de droits démocratiques, Flamby aura fait finalement encore pire que Sarkozy !

samedi 28 septembre 2013

Annulation du conseil municipal du 7 octobre

Par une lettre envoyée par courrier électronique le vendredi 27 septembre à 17h46, la veille du jour où nous sommes censés recevoir les dossiers pour le conseil municipal du lundi 7 octobre, Laclais nous a informés qu'elle avait décidé de reporter de 15 jours le conseil municipal. Les motifs donnés pour ce report au lundi 21 octobre sont bien étonnants : selon Laclais, la municipalité aurait besoin de poursuivre ses discussions sur le projet de la chaufferie au bois. S'agit-il là des conséquences d'une crise avec les élus des Verts, qui ont besoin, à moins de 6 mois des municipales, de redorer leur blason après un mandat bien terne et auraient trouvé sur ce dossier l'occasion de montrer leurs muscles ? S'agit-il plutôt d'un problème d'agenda d'une maire surbookée et très peu disponible pour Chambéry ? La question reste pour le moment posée.

jeudi 22 août 2013

Le nouveau PLH de Chambéry métropole ou les fruits amers de l’austérité !

Lors du prochain conseil communautaire, Chambéry métropole va adopter son nouveau Programme Local de l’Habitat (PLH) pour les années 2014-2019 : ce document obligatoire, qui contraint les collectivités à planifier leurs constructions, a vocation à définir la politique du logement de la communauté d’agglomération, mais aussi des communes qui la composent, pour les 6 années à venir. Il s’agit donc d’un document majeur dont on peut regretter qu’il n’ait pas fait l’objet de concertations, puisqu’il n’a guère été discuté que par les seuls maires de l’agglomération, sans jamais que les populations n’y aient été d’une manière ou d’une autre associées.

Lire la suite...

mardi 20 août 2013

Ne laissons pas Lémenc tomber en ruine !

Suite au conseil municipal du 22 juillet, la TV net citoyenne nous a interrogés sur notre conception de la politique patrimoniale de Chambéry et sur notre engagement pour la défense du site exceptionnel de Lémenc que la municipalité laisse tomber en ruine. La vidéo est en ligne sur le lien ci-dessous :

mardi 23 juillet 2013

Compte-rendu du conseil municipal du 22 juillet

En mal d'informations en cette période estivale, le Dauphiné libéré avait consacré une part importante de son édition du lundi au conseil municipal, estimant qu'il aurait "un parfum d'élection". C'était incontestablement le cas du côté de l'UMP, où le petit Dantin, pourtant très souvent absent durant ce mandat, monte désormais sur ses talonnettes pour occuper le devant de la scène, ce qui, il faut bien le dire, ne contribue pas à remonter le niveau politique de la droite chambérienne. Malheureusement pour lui, le public était limité : comme toujours en juillet, le conseil municipal n'avait pas fait le plein, puisque pas moins de 17 élus, déjà partis en vacances, manquaient à l'appel (Hoftaser, Fajeau, Townley, Lehmann, Hedli, Oufkir etc.). Pourtant, il y avait de très nombreux dossiers à l'ordre du jour et la séance a battu un nouveau record de durée, puisqu'elle ne s'est achevée qu'à 0h45, après plus de 6 heures de débats.  

Lire la suite...

vendredi 12 juillet 2013

Contribution à l'enquête publique sur le projet dit "de réhabilitation de la traversée de Chambéry"

Ce vendredi 12 juillet, la procédure d'enquête publique a pris fin. Si la municipalité avait décidé de la placer fin juin-début juillet, en espérant qu'elle passe inaperçue de la population, force est de constater que la manoeuvre a échoué. Alors que d'habitude, les enquêtes publiques passent totalement inaperçu, cela n'a pas été le cas cette fois : que ce soit sur internet, dans la mairie de quartier du centre ou au CIHAM, ce sont des dizaines et peut-être même des centaines de Chambéry qui sont remplir les registres pour expliquer pour quelle raison ils s'opposaient à ce projet et en particulier à la construction du pont Cassine-Gambetta ainsi qu'à la destruction des jardins ouvriers de la Cassine. Chambéry 100 % à gauche a aussi déposé une contribution, en soulignant l'absence de sincérité du dossier soumis à enquête publique, ce qui devrait, en toute logique, conduire les commissaires enquêteurs à émettre un avis défavorable. Nous donnons ci-dessous le courrier déposé à la mairie de quartier.

Lire la suite...

jeudi 11 juillet 2013

Tarifs des bus : le nouveau coup de bambou de Dupassieux

Non content d'avoir au 1er septembre 2012 supprimé la gratuité des bus pour les personnes âgées non-imposables et augmenté le prix des carnets de tickets et des abonnements, Henri Dupassieux, vice-président aux transports de Chambéry métropole, a fait voter par le conseil communautaire du 25 avril dernier une nouvelle augmentation du prix des transports en commun qui est entrée en vigueur ce 1er juillet. En seulement 10 mois, le prix des transports urbains aura ainsi explosé : après être déjà passé de 7,5 euros à 9 euros le 1er septembre dernier, le carnet de 10 tickets a été désormais porté à 10 euros, ce qui représente une augmentation de 33 % en seulement 10 mois ! Quant à l'abonnement annuel 26-59 ans, qui était déjà passé de 275 à 300 euros le 1er septembre dernier, il coûte désormais 315 euros et aura donc augmenté de 40 euros en 10 mois. Alors que la misère et le chômage ne cessent de se développer, on ne peut que s'indigner que Chambéry métropole ait pu oser voter cette nouvelle augmentation, qui est non seulement antisociale mais aussi antiécologique, car ce n'est pas en augmentant les prix des transports en commun que les élus vont encourager la population à les utiliser !

Lire la suite...

mardi 11 juin 2013

Compte-rendu du conseil municipal du lundi 10 juin

Le conseil municipal a duré plus de 6 heures, ce qui constitue sans doute le record de ce mandat. La chose peut paraître étonnante, car il n'y avait pas de dossiers importants à l'ordre du jour, mais l'approche des élections municipales donne une dimension beaucoup plus politique aux choses. Certes, cela ne change pas Laclais, toujours droite dans ses bottes, mais le contexte pré-électoral pèse sur bien des élus : d'abord sur l'UMP, qui cherche à exister, mais aussi sur les satellites de la majorité qui essaient de sortir du bois, afin de justifier une éventuelle liste de premier tour, sans pour autant rompre avec le PS dont ils auront besoin au second tour. C'est en particulier le cas des Verts qui, après n'avoir pas dit un mot pendant 5 ans, nous ont annoncé sans rire qu'ils avaient désormais décidé de constituer un groupe autonome, tout en nous expliquant aussitôt qu'ils comptaient néanmoins bien rester dans la majorité.

Lire la suite...

mardi 4 juin 2013

Ordre du jour du conseil municipal du lundi 10 juin, à 18h30

Le prochain conseil municipal ne comporte pas de grands dossiers, mais abordera de nombreuses questions. On trouve ainsi à l'ordre du jour une belle série de nouveaux cadeaux à la bourgeoisie du centre-ville, les tarifs des cantines, la fin de la délégation de service public de Vinci sur les parcmètres et sur trois parkings de la ville (Château, Falaise, Ducs), la dotation à hauteur de 1,6 million d'euros de "Chambéry tourisme et congrès", le nouveau joujou de la municipalité pour remplir les hôtels et les gros commerces du centre, et plein de dossiers techniques. Comme d'habitude, Chambéry 100 % à gauche a déposé une question à la maire pour s'étonner de sa politique d'éradication progressive des panneaux d'affichage libre, ainsi qu'un voeu contre la loi Fioraso sur les universités, qui fait peser un risque de disparition sur l'université de Savoie, désormais contrainte à s'intégrer dans la nouvelle université "Grenoble Alpes".

jeudi 9 mai 2013

Le plan des caméras de vidéo-surveillance à Chambéry

Lors du dernier conseil municipal, nous avons obtenu le plan des caméras de vidéo-surveillance que nous mettons à la disposition de tous. On pourra y constater que Laclais a fait installer 10 caméras dans l'hypercentre et 4 autres à Chambery-le-Haut. Au total, la ville aura donc installé 14 caméras pour un budget prévisionnel de 465 000 euros, ce qui témoigne du coût de ces technologies et de la bonne affaire qu'elles peuvent représenter pour ceux qui vendent ce matériel et s'enrichissent en exploitant les peurs des populations et des notables. Par ailleurs, selon la maire, la police aurait utilisé à 10 reprises dans les 4 derniers mois les images fournies par ces caméras.

mercredi 8 mai 2013

Lundi 13 mai, 18h30, espace Pierre Cot : réunion publique avec Olivier Besancenot

Besancenot

Les militantEs du comité NPA de Chambéry vous invitent à une réunion publique avec Olivier Besancenot, lundi 13 mai, à 18h30, à l'espace Pierre Cot. Elle sera l'occasion d'un échange sur la situation locale et nationale et sur notre proposition de construction d'une opposition de gauche à la politique d'austérité que mène le gouvernement, afin de ne pas laisser la droite et l'extrême-droite récupérer la colère de la population.

mardi 7 mai 2013

Compte-rendu du conseil municipal du 6 mai

Nous avons eu un conseil municipal un peu particulier : après le débat sur le projet de requalification de la Leysse, Laclais, qui avait semble-t-il un avion à prendre le lendemain matin, a en effet décidé qu'il était l'heure pour elle d'aller se coucher et a supprimé de l'ordre du jour plus de la moitié des dossiers. Il est vrai que les discussions sur le projet de l'axe de la Leysse avaient été relativement longues, en particulier parce qu'à l'approche des élections municipales les élus de la majorité commencent à essayer de sortir du bois. La chose n'est toutefois pas simple : pour exister, ces élus ont besoin d'émettre quelques critiques, mais il est impératif qu'ils évitent de s'opposer trop fortement à Laclais, pour être sûr qu'elle leur fera une petite place sur sa liste, au premier ou au second tour.

Lire la suite...

mardi 30 avril 2013

Lundi 6 mai à 18h30 : prochain conseil municipal

Peu chargé, le prochain conseil municipal portera, pour l'essentiel sur "le projet de réhabilitation de l'axe Leysse", comme on dit chez Laclais et Besson pour désigner le projet de construction de la future gare TGV de Chambéry, avec son centre d'affaire côté Cassine et son pont routier Cassine-Gambetta pour relier directement la VRU au centre-ville. Par la suite, outre les petits cadeaux habituels aux notables, on ne trouve rien de bien notable, si ce n'est le projet de diminution de 5 % des indemnités des élus : depuis l'affaire Cahuzac, les socialistes essaient un peu partout de se racheter une vertu, en diminuant les indemnités des élus, sans bien évidemment toucher au cumul des mandats, aux jetons des présences qu'ils se distribuent dans les associations para-municipales ou encore aux divers avantages en nature qu'ils se sont adjugés.

Pour ce conseil municipal, Chambéry 100 % a aussi déposé une question à la maire pour lui demander de nous fournir une cartographie des caméras de vidéo-surveillance qu'elle a mis en place pour un montant total de plus de 400 000 euros, ce qui montre que le PS sait trouver de l'argent pour financer ses petites priorités. Nous avons aussi déposé un voeu pour dénoncer les scandaleuses pratiques discriminatoires que Besson a mis en place à Chambéry métropole, en excluant les gens du voyage de l'accueil général et en les contraignant à utiliser un accueil spécifique qui n'est de surcroît ouvert que 2h par jour.

- page 2 de 47 -